Le président de l’AMBM, M. Ivan Normandeau, a émis la déclaration suivante suite au dévoilement du Budget 2021 du gouvernement du Canada, le 19 avril 2021 :

En publiant un budget audacieux axé sur une relance économique vigoureuse, le gouvernement du Canada rencontre la vision et les priorités de la stratégie de relance économique des municipalités bilingues du Manitoba et ce, à plusieurs égards.

  • Ce budget vient enrichir les mécanismes dont disposent les municipalités pour stimuler la relance par le biais d’investissements soutenant les infrastructures locales et communautaires. En 2020, les membres de l’AMBM ont identifié des projets prioritaires en infrastructures d’une valeur de 258,3 millions de dollars. Il est impératif que le gouvernement fédéral soit au rendez-vous pour activer la mise en chantier de ces initiatives cruciales pour notre relance économique.
  • En matière d’économie verte, le fédéral confirme son engagement à créer un environnement plus sain et appuyer la transition à des transports, à une gestion des déchets plus propres et à des infrastructures durables. Les municipalités possèdent 60 % des infrastructures essentielles qui soutiennent l’économie. Rappelons que les municipalités de petite et de moyenne taille ne disposent pas des capacités ni des ressources pour entreprendre seules cette transition. La formule clé en main proposée par notre filiale Éco-Ouest Canada (ÉOC) appuiera les gouvernements locaux du Manitoba et de l’Ouest canadien à transiter vers l’adoption de technologies propres et à développer leurs capacités pour les mettre en œuvre.
  • Le budget offre un appui concret aux collectivités rurales en investissement notamment dans l’amélioration des infrastructures numériques (Internet haute vitesse). Notamment, on annonce l’ajout de 1 milliard de dollars sur six ans du Fonds pour la large bande universelle (FLBU). Ceci aura pour effet d’appuyer le développement économique et l’attraction d’investissements au sein des 14 municipalités rurales membres de l’AMBM et de contrer l’assimilation linguistique.
  • En matière de développement économique local et régional, ce budget annonce une volonté d’octroyer plus de ressources envers la croissance des provinces des Prairies. Mais avant tout, nous souhaitons obtenir des indications claires sur la façon dont la volonté du fédéral se traduira en nouveaux investissements dédiés aux communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM). Nous voulons que ces investissements contribuent à développer les capacités des municipalités bilingues et de leurs corporations de développement communautaire (CDC). L’injection de nouveaux capitaux en développement économique doit aussi passer par nos membres qui ont une incidence directe sur le développement des CLOSM. Le déploiement des forces sur le terrain se fera en collaboration avec le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et Éco-Ouest Canada (ÉOC), toutes deux filiales du Groupe AMBM.
  • Nous constatons une injection de capitaux appréciable pour revitaliser le secteur touristique canadien qui a été foudroyé par la crise de la COVID-19. À court terme, un appui du gouvernement fédéral rendra possible le déploiement de projets touristiques prioritaires dans nos municipalités, dont la valeur est estimée à 27 millions de dollars. À long terme, un partenariat fédéral-municipal permettra de mieux planifier et structurer l’atteinte du plein potentiel relié au développement touristique francophone et Métis francophone dans notre province.
  • Nous partageons la vision du gouvernement du Canada de renforcer le système d’immigration du Canada. Nous croyons fermement que l’immigration sera une clé de voûte importante pour une relance économique réussie dans nos collectivités francophones et bilingues. L’AMBM s’engage à travailler sur l’augmentation de l’immigration économique francophone en milieu rural, en adéquation avec les besoins en main-d’œuvre de nos employeurs locaux. Pour y arriver, nous souhaitons faire équipe avec le fédéral dans à la mise en œuvre du futur Programme des candidats des municipalités (PCM).
  • Nous sommes ravis que le budget rappelle l’intention du gouvernement de protéger l’usage du français et soutenir la vitalité des communautés de langue officielle en situation minoritaire en modernisant Loi sur les langues officielles. Nous réitérons l’importance d’un solide partenariat fédéral-municipal pour renforcer les capacités de nos gouvernements municipaux à favoriser le développement de leurs communautés francophones et Métis francophones, en plus de promouvoir leur valeur ajoutée aux plans culturel, touristique et économique.

L’AMBM est la voix du leadership municipal bilingue dans la province du Manitoba. Elle représente 15 gouvernements de proximité engagés à offrir des services dans les deux langues officielles à leur population.

Le leadership municipal bilingue est aussi à la tête du Groupe AMBM, un consortium qui regroupe trois organismes aux vocations complémentaires : l’AMBM, le Conseil de développement des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et Éco-Ouest Canada (ÉOC) qui se spécialise en économie verte depuis 2008. Complémentaires, ces trois organismes contribuent activement au développement, à l’épanouissement et à la pérennité des CLOSM de la province, incluant les Métis francophones.

Renseignements : Justin Johnson, chef de la direction, 204-289-4077, [email protected]

Un Budget fédéral 2021 en concordance avec les priorités du leadership municipal bilingue du Manitoba