Le président de l’AMBM, M. Ivan Normandeau, a émis la déclaration suivante à la suite de l’annonce de la découverte des dépouilles de 215 enfants autochtones sur les terrains de l’ancienne école résidentielle de Kamloops, en Colombie-Britannique :

Le leadership municipal bilingue du Manitoba joint sa voix à celles des familles et des communautés des Premières Nations, Inuit et Métis, affligées par la découverte des dépouilles de 215 enfants autochtones. Le peuple manitobain et canadien est grandement interpellé par cette annonce tragique qui s’ajoute au drame des écoles résidentielles. N’oublions jamais ce qui leur a été infligé.

En ce Mois national de l’histoire autochtone, il est plus qu’important d’honorer et de reconnaître la contribution historique des Premières nations, des Inuits, des Métis et des Métis francophones à la destinée du Canada, à notre démocratie telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Plusieurs des municipalités membres de l’AMBM ont mis leurs drapeaux en berne pour joindre leur voix à celles de nos compatriotes autochtones. Nous leur offrons nos vœux de paix et de résilience, ainsi que tout notre soutien afin de mettre en place les changements nécessaires pour remédier aux séquelles laissées par les pensionnats et faire avancer le processus de réconciliation.

Chaque enfant compte. Soyons le changement que nous souhaitons voir se manifester. Misons sur la réconciliation et devenons toutes et tous des acteurs vibrants de la mise en place des actions préconisées par la Commission de vérité et réconciliation.

L’AMBM est la voix du leadership municipal bilingue dans la province du Manitoba. Elle représente 15 gouvernements de proximité engagés à offrir des services dans les deux langues officielles à leur population.

Le leadership municipal bilingue est aussi à la tête du Groupe AMBM, un consortium qui regroupe trois organismes aux vocations complémentaires : l’AMBM, le Conseil de développement des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et Éco-Ouest Canada (ÉOC) qui se spécialise en économie verte depuis 2008. Complémentaires, ces trois organismes contribuent activement au développement, à l’épanouissement et à la pérennité des Communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) de la province, incluant les Métis francophones.

Renseignements : Justin Johnson, chef de la direction, 204-289-4077, [email protected]

Découverte des dépouilles de 215 enfants autochtones : Nous n’oublierons jamais